0262 71 08 08

Fin de parcours pour les « Omégaciens »

Actualités Omega

Depuis le début de l’année 2020, les parcours de prise en charge au sein de la Clinique Oméga ont été revus et actualisés en fonction des besoins des patients.

 

Parmi les nouveautés, l’allongement du parcours de Rééducation nutritionnelle de deux à quatre semaines procure des résultats concluants, tant pour les patients que pour les professionnels de santé. Autre nouveauté : lors de la dernière journée d’hospitalisation de ce parcours, il est désormais d’usage de laisser les patients s’exprimer par voie artistique… Les patients se réunissent dans une salle d’éducation thérapeutique, et s’attèlent à la création collective d’une œuvre d’art qui représente ce qu’ils ont retenu au cours des quatre semaines à la Clinique.

Cette nouvelle durée de prise en charge accentue également la cohésion dans les groupes de patients, qui se suivent tout au long des quatre semaines. De quoi se motiver et s’entraider pendant l’hospitalisation, et même après ! Rencontre avec un groupe pour le moins soudé, auto-baptisé « les Omégaciens. » Tous s’accordent sur la richesse du parcours de soins, et félicitent l’engagement et le professionnalisme de l’équipe médicale et soignante. D’autres vont même plus loin : « Les coaches sont beaux et dynamiques, ça nous motive ! glisse Cindy Lebreton, avec un grand sourire qui illumine son visage. Toute l’équipe est super, très à l’écoute, très attentive. »

Exposition ouevre d'art clinique Omega Chacun des patients possède sa propre histoire et même si l’arrivée à la Clinique Oméga peut être difficile, ils en sortent enrichis et comptent désormais « vivre mieux et sainement » résument-ils. L’un des objectifs de l’hospitalisation est bien de fournir les bases pour partir sur de nouvelles habitudes de vie.

            « Il faut avoir beaucoup de courage et de volonté ! » rappelle Cindy Lebreton, qui revient sur sa propre expérience : « Ce séjour m’a permis de rencontrer des personnes très intéressantes, c’est une belle aventure humaine de partage. Pourtant, le premier jour, quand je suis arrivée, j’ai pleuré comme une madeleine. A 45 ans, je n’arrivais pas à accepter de me faire hospitaliser, je ne comprenais pas pourquoi j’en étais arrivée là. J’ai mis 2 ou 3 jours à comprendre. Au bout du quatrième jour, je ne voulais plus partir ! La Clinique Oméga restera toujours dans ma tête… »

« Revoir mes acquis et reprendre de nouvelles bases »

Stellie Rivière, quant à elle, connaissait déjà la clinique puisqu’elle y avait fait un premier séjour il y a quelques années, dans le cadre de sa préparation à une sleeve. « Lors de mes dernières vacances, j’ai pris du poids, rapidement. Je n’ai pas pu résister au fromage ! explique-t-elle. Après avoir discuté avec mon médecin traitant, j’ai souhaité revenir à la Clinique, pour revoir mes acquis et reprendre de nouvelles bases. »

Lors de cette dernière journée, chaque patient est également reçu en entretien individuel avec le médecin, et avec l’équipe pluridisciplinaire pour établir le bilan de fin d’hospitalisation. Evaluation des acquis, analyse des modifications du comportement alimentaire, de l’hygiène de vie, des habitudes, du comportement vis-à-vis de l’entourage personnel : tout est passé en revue. « L’idée, c’est de ne pas seulement faire un bilan sur les constantes, mais aussi sur la personne dans sa globalité et dans son unicité », explique Jérémy Martinez, assistant de coordination.

Ce bilan pluridisciplinaire est indispensable avant le retour au quotidien. « Nous avons vu les patients très régulièrement au cours de leur hospitalisation, en atelier ou en entretien individuel. Aujourd’hui nous faisons un point sur leur évolution, l’atteinte des objectifs fixés, les freins qui restent, et leur état d’esprit. C’est important pour leur retour à domicile, et pour se donner des objectifs futurs » résume l’équipe de soins.

Deux membres des « Omégaciens » reviendront prochainement à la Clinique pour poursuivre leur parcours de soins avec une semaine spécialisée en pré-chirurgie bariatrique. Quant aux autres, rendez-vous pour les bilans à venir, dans un mois, trois mois et six mois.

Omegaciens

Les patients se réunissent dans une salle d’éducation thérapeutique, et s’attèlent à la création collective d’une œuvre d’art qui représente ce qu’ils ont retenu au cours des quatre semaines à la Clinique.

Cindy Lebreton omegacienne

Cindy Lebreton  : « A 45 ans, je n’arrivais pas à accepter de me faire hospitaliser, je ne comprenais pas pourquoi j’en étais arrivée là. J’ai mis 2 ou 3 jours à comprendre. Au bout du quatrième jour, je ne voulais plus partir de la Clinique !