0262 71 08 08

Une Ministre à Quai Ouest

Ericka Bareigts à la rencontre des patients.

En visite privée dans le département, la ministre des Outre-Mer s’est rendue au centre de dialyse Quai Ouest pour rencontrer le personnel et les patients de l’Aurar.

« La ministre chez nous, dans un centre de dialyse ? Vraiment ? » Cette jeune aide-soignante n’en revenait pas à l’annonce de la visite d’Ericka Bareigts, ce mercredi 22 mars 2017. Effectivement, c’est bien la ministre des Outre-Mer qui a franchi les portes du centre Quai Ouest de l’Aurar, dans le bas de la Rivière Saint-Denis. Une visite privée, en petit comité, sans caméras ni cohorte de journalistes, à l’initiative de l’Aurar. Accompagnée de l’adjointe de quartier, Marylise Isidore, guidée par la directrice générale et l’équipe médicale de l’Aurar, Ericka Bareigts a pris le temps de discuter avec les patients qui effectuaient, ce jour-là, leur deuxième séance hebdomadaire de dialyse. La ministre s’est déclarée séduite par la qualité de l’accueil et de l’infrastructure. « Au-delà de la technologie, on sent la part prépondérante de l’humain dans la relation patient-soigné », a-t-elle confiée aux médecins du centre, Dr Ali Aizel et Bruno Bourgeon.

Une Ministre à Quai Ouest

Ericka Bareigts a également manifesté une attention particulière aux explications sur la recherche des causes de l’insuffisance rénale chronique. Notamment le dépistage ou prévention précoce des néphropathies par bandelettes. « Cette technique prouve que le dépistage peut être mis en œuvre par des initiatives simples et peu onéreuses », a souligné la ministre réunionnaise, très sensible aux questions de santé. Au cours des échanges, un patient d’origine comorienne a également sensibilisé la représentante du gouvernement à la problématique des patients dialysés ressortissants étrangers, sous la menace d’une obligation de quitter le territoire français.