0262 71 08 08

Un nouvel outil innovant pour l’Aurar : la dématérialisation du dossier patient

Actualités

L’Aurar met en œuvre un outil innovant qui permet aux équipes soignantes de partager, à distance et instantanément, les données médicales du patient. Les bénéfices de cette dématérialisation seront multiples.

Grâce à cette unité mobile informatique, le néphrologue peut actualiser en direct les données médicales du patient.

LA DÉMATÉRIALISATION DU DOSSIER PATIENT

Moins de papier en circulation, un gain de temps précieux, des informations sécurisées partagées en temps réel. Après quatre mois d’expérimentation dans les unités de l’Ouest, la dématérialisation du dossier patient semble faire l’unanimité auprès des utilisateurs. Le principe ? Lors de ses visites, le néphrologue intervient au chevet du patient avec un chariot connecté qui lui permet d’actualiser en direct le dossier médical. Les informations saisies sont ainsi partagées avec les équipes pluridisciplinaires qui participent à la prise en charge du patient.

Cette unité mobile est un journal médical commun à l’ensemble de la communauté médicale et paramédicale, résume le docteur Walid Arkouche, néphrologue dans l’Ouest. L’outil permet une vraie continuité de suivi dans la prise en charge, avec un circuit sécurisé des données.

Résultats biologiques, examens paracliniques, sécurisation du circuit du médicament, feuilles de dialyse dématérialisées… la traçabilité des données est instantanée. « Dès que le médecin effectue une prescription, nous sommes aussitôt informés », illustre une infirmière.

Améliorer l’identitovigilance

Tony Lecoiffier, référent du logiciel Médial, pilote la mise en œuvre de ce projet innovant, pionnier à l’échelle régionale. « La finalité, explique-t-il, c’est de limiter au maximum le papier, d’améliorer l’identitovigilance, et bien évidemment sécuriser les soins en évitant la retranscription manuscrite ». L’expérimentation du dispositif a démarré en mars 2019 au centre du Port : « Nous avons commencé par former un groupe pilote composé de trois infirmières et deux aides-soignantes, nous sommes actuellement en train d’élaborer un support de formation à l’attention des utilisateurs », détaille Tony Lecoiffier.

« La phase de test est achevée, nous avons pu effectuer les ajustements nécessaires pour assurer la bonne complétude du dossier ».

Le déploiement opérationnel du dispositif est en cours au Port, et va s’étendre progressivement à toutes les unités de dialyse de l’Aurar d’ici deux ans. La prochaine étape technique consistera à connecter le logiciel aux générateurs de dialyse afin que chaque professionnel ait accès, à distance et en temps réel, aux paramètres des séances.

Trois ans après le lancement de la télémédecine, l’Aurar poursuit donc sa démarche d’innovation numérique au service des patients. « La gestion électronique des dossiers médicaux est une avancée qui sert l’efficacité des soins, et permet aux professionnels de santé de s’investir pleinement dans leurs missions premières », souligne Frédéric Broquier, directeur du Système de l’information et de l’organisation (DSIO). L’acquisition du logiciel-métier de dialyse Médial et des chariots connectés représente un investissement de 260 000 euros sur la période 2018-2019.

Retrouvez cet article dans le Mag de l’Aurar :

 

Retrouvez-nous aussi sur :

Archives

Catégories

Retrouvez-nous aussi sur :

logo-aurar-dialyse-et-nutrition

S'inscrire à notre lettre d'information

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos magazines dès leur parution

Votre inscription est enregistrée